Pression de gonflage

La pression de gonflage a un impact important sur la sûreté de vos pneus, leur performance, leur longévité, leur usure, sur la tenue de route et même sur la consommation d’essence de votre véhicule. Contrairement à ce que bien des gens croient, une pression de gonflage réduite n’augmente pas l’adhérence. Au contraire, un gonflage insuffisant peut augmenter la friction, faire surchauffer vos pneus et causer leur rupture subite, ce qui peut s’avérer dangereux. Il impose une surcharge de poids qui peut abîmer les pneus. Une pression de gonflage trop élevée rend les pneus vulnérables aux dommages causés par défauts de la chaussée. La pression de gonflage recommandée par le fabricant du véhicule est indiquée dans le manuel du propriétaire du véhicule ou encore sur l’étiquette collée sur le montant de la portière du conducteur. On doit aussi respecter la pression maximum indiquée sur le flanc du pneu.

Les pneus peuvent perdre jusqu’à 2 lb/po2 par mois dans les conditions normales d’utilisation, plus 1 lb/po2 pour chaque baisse de température de 6°C. On ne peut se fier uniquement à l’inspection visuelle; il vaut mieux se munir d’une jauge de pression de qualité. Pour un rendement optimum, vérifiez la pression de gonflage des pneus – y compris la roue de secours – une fois par mois, avant un long trajet et avant de transporter une charge lourde. Pour être exacte, cette vérification devrait être faite lorsque les pneus sont froids.