Conduite en hiver

Conduite sur la glace

Au Canada, il est pratiquement impossible d’éviter de rouler sur une chaussée glacée. Lorsque vous heurtez une plaque de glace, le moteur de votre véhicule peut freiner et bloquer les roues motrices. Dans le cas d’une traction, cela causera une perte de contrôle de la direction; dans le cas d’une propulsion, le véhicule peut se mettre à tournoyer. Dans ce cas, placez le levier de vitesse en position neutre et évitez les coups de volant brusques. Vos meilleurs gages de sécurité sur une chaussée glacée restent de ralentir et de chausser votre voiture avec des pneus qui offrent un maximum d’adhérence.

Conduite sur la neige

De bons pneus à neige, mais aussi vos habiletés de conduite et votre jugement sont vos meilleurs atouts pour la conduite hivernale. Tout d’abord, ralentissez et gardez toujours une bonne distance entre vous et le véhicule qui vous précède. Demeurez alerte pour détecter les plaques de glace noire, particulièrement sous les ponts et sur les échangeurs. Commencez à freiner plus tôt qu’à l’habitude sur une chaussée enneigée. Ne pompez pas sur des freins antiblocage, mais appliquez-les fermement. Si vos freins ne sont pas munis d’un système antiblocage, appliquez-les en les bloquant et ne les relâchez que le temps de diriger votre véhicule. Et n’oubliez pas qu’une pression de gonflage réduite n’augmente pas l’adhérence en hiver. Pour bien mordre dans la chaussée, vos pneus doivent être correctement gonflés.